Mode

Fille de la campagne (ou pas)

Bon ok ce n’est pas tout à fait vrai. Déjà je suis née en région parisienne, donc la campagne y’en avait pas trop – en tout cas là où j’étais y’en avait pas du tout. Après mes parents ont décidé de quitter le bruit de la ville pour s’installer en campagne, où on entend vaches et chèvres dès le matin sous ta fenêtre. Finalement, j’ai bien connu les champs, les bois et LE bus qui passe seulement deux fois dans la journée – en gros pour aller et revenir de l’école et qui dépose tous les enfants du village. J’ai adoré faire les quatre-cent-coups dans les chemins non loin de la maison et aller piquer les fruits dans les potagers du voisinage. J’ai également connu les cabanes dans les arbres ! Avec ma voisine et mes sœurs nous prenions clous, planches et marteau et on s’attelait à la construction de notre deuxième maison. Quand je repense à tout ce qu’on a pu faire je me dis qu’on était vraiment des aventurières.

Pourtant, j’en ai eu vite marre de la campagne. Vient l’adolescence où tout t’ennuie, te désintéresse. Et scoop il n’y a pas un seul magasinoui oui c’est triste ! J’en avais donc marre et je voulais voir les voitures, les gens dans les rues, l’ambiance des vendredis soirs. Je n’ai pas pu quitter le Chablais avant mes 18 ans , lorsque j’ai quitté le nid pour mes études – sachant que la fac la plus proche est à 1h30 en voiture ! Aujourd’hui je suis sur Lyon. Je suis tombée amoureuse de cette ville et avec l’amoureux on pense rester un bon bout de temps là bas – notamment parce que je veux devenir enseignante.

Bon vous vous dites mais elle veut en venir où Flaviane sérieusement ? Eh bien depuis que je connais un peu plus la ville, je suis heureuse de pouvoir rejouer dans les champs de fleurs, d’écouter les oiseaux chanter, d’être en symbiose avec soi-même – j’en fais trop aha. Quand j’ai reçu cette robe, je voulais absolument faire un shooting champêtre. J’ai pris mon chapeau de paille que je ne quitte plus, l’appareil et hop photo photo. Je ne vais pas vous mentir, j’ai crevé de chaud ! Pourquoi ? D’une parce qu’elle est longue, ce que j’adore hein. De deux elle est épaisse et a même une sous-couche au cas où tu aurais des frissons. Mais je l’aime, j’aime sa texture et ses jolies roses en relief. Cela lui confère un côté romantique. J’en ai profité pour mettre mon camé, un héritage de ma maman. J’ai beaucoup de mal à le quitter tant je l’adore. Me voilà parer pour courir et cueillir des fleurs pour faire un superbe bouquet champêtre.

DSC_4261DSC_4302DSC_4342DSC_4400

DSC_4371DSC_4326

DSC_4390.jpgDSC_4351DSC_4248DSC_4333

Robe : Shein       Bracelets : Claire’s     Chaussures : Gemo

Des bisous

signature

28 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :