Lifestyle

Les Fêtes des Lumières de Lyon

Lyon s’illumine pour un week-end magique. Je vous emmène avec moi ! 

Histoire de cette fête

Il faut savoir que cette tradition est née au 19 ème siècle. Les autorités religieuses avaient lancé un concours pour réaliser une statue de la vierge Marie, en bronze dorée. C’est celle que l’on peut apercevoir au sommet de la basilique de Fourvière. Mais à cause d’inondations l’inauguration a dû être reportée. Le temps finit par se calmer et les lyonnais décidèrent de poser des lumignons à leurs fenêtres. C’est ainsi que la fête des lumières apparut. Aujourd’hui, ça a prit beaucoup plus d’ampleur puisque la ville fait appel à des éclairagistes, designers, vidéastes, architectes, artistes pour nous proposer de somptueux spectacles de nuit. Les monuments deviennent de vraies œuvres d’art.

Lumignons

Parcours

Il y a normalement un parcours à suivre dans toute la ville. Je ne l’ai trouvé très instinctif. C’était un peu le bazar, et il arrivait très souvent qu’on soit ou que les autres soient à contresens. Heureusement que les rues sont larges et que les voitures ne sont plus autorisées sur les routes. (Soyez indulgents sur les photos, c’était notre première de nuit et ça n’a pas toujours été simple pour être bien placé)

  • Cathédrale Saint Jean

Nous avons commencé notre soirée par Saint Jean. Si je devais vous conseiller un endroit à voir c’est clairement la cathédrale. Les animations sont très colorées et accompagnées de sons. Du violet, du bleu à souhait, tout ce que j’aime : un véritable spectacle. On assiste à une déconstruction / reconstruction du monument. C’est ce que nous sommes allés voir en premier car il y a énormément de monde sur la place.

Saint Jean (4)

  • Le Parlement

Il n’y a pas grand chose, mise à part un jeu de lumière sur les façades. Il n’est d’ailleurs pas éclairé tout le temps. J’ai eu l’impression qu’il s’allumait au même moment que le spectacle de la cathédrale. Cela reste très joli à observer.

ParlementParlement (2)

  • Le Théâtre, place des Célestins

J’ai été surprise de voir le théâtre aussi joli cette année. J’avais été très déçue l’année dernière. Toutefois il n’y a aucune animation. Cela reste une simple projection statique. Le monument est quand même bien mit en valeur grâce aux couleurs et détails contrastés.

Le Théâtre

  • Place des Jacobins

Voici ma plus grosse déception de la soirée. Cette place et cette fontaine sont vraiment mon endroit favoris de la Presqu’île. J’en attendais beaucoup. Ils se sont contentés de poser une simple bulle autour de la fontaine, de mettre deux horloges. La lumière ne change pas, elle “clignote” tout simplement et est accompagnée d’une musique. Rien de plus. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à Alice au Pays des Merveilles.

Place des Jacobins

  • Place des Terreaux : L’Hôtel de Ville et le Musée des Beaux Arts

Tout comme la cathédrale Saint Jean nous avons le droit à un spectacle animé. Il s’intitulait “Enoha fait son cinéma”. La petite fille et son chat rejouait certains passages connus de film, tels que E.T, Star Wars … C’est agréable à regarder. On essaye de deviner de quels films il s’agit.

Enoha fait son cinéma (2)

 

Enoha fait son cinéma

  • L’Opéra

Il y’avait comme des pêcheurs. J’ai trouvé que c’était poétique mais bien simple. Il n’y avait ni son, ni lumière qui change.

Opéra pêcheur de goutes

  • Cordeliers

Je l’avais déjà vu en photo, ou sur instagram. Je pensais que c’était des poissons au premier abord. Mais en réalité ceux sont des chouettes, comme celle d’Harry Potter vous voyez ? Au sol il y’a leurs oeufs qu’elles couvent, protègent. On est resté pas mal de temps devant elles tant on a aimé le bal aérien qu’elles faisaient.

Chouettes (2)

  • La place Bellecour

Nous avons terminé avec cette place que j’ai beaucoup aimé. De loin on aurait dit un vaste champ de fleurs illuminés. Même Louis XIV avait mit sa cape parsemée de soleil. Les fleurs changeaient de couleurs. La féérie était bien présente.

Fêtes des Lumières BellecourLouis XIV et sa cape

Curlymlleflaa Fête des Lumières

Mon ressenti

Tout comme l’année passée j’ai été éblouie par la Cathédrale Saint Jean. On voit qu’ils focalisent tout sur ce monument. Les lumières jouent avec la structure de la cathédrale. La ville est très belle avec toutes ces lumières, cette magie ambiante. Lyon rayonne. Malgré tout je garde une légère déception. Pour la majorité des lieux cela reste très statique. Le parcours que nous avons choisi se fait assez vite puisqu’il n’y a pas d’animations à suivre, à observer. Nous avons de nombreuses façades, fontaines qui auraient pu être mit en lumière et accueillir des animations. Les rues de la Presqu’île restent assez fades. J’aurai aimé qu’elles soient décorées pour Noël par exemple, puisqu’une fois les installations de la fête il ne restera rien. Cela n’aurait pas juré puisque des guirlandes restent des lumières.

La foule est un point à ne pas négliger même si j’ai trouvé qu’il y’avait moins de monde que l’année dernière. La circulation a été simple dans l’ensemble malgré que les sens de circulation n’ont pas toujours été respectés. Je vous conseille d’y aller le premier jour, avant que les touristes arrivent en masse.

L’année d’avant nous avions été un samedi avec mes parents. C’était le retour de la fête car l’édition de 2015 avait été annulée. La sécurité avait été renforcée. Il y avait un large périmètre de sécurité où des militaires, policiers nous fouillaient. Mais cette année j’ai été choquée de voir que la sécurité était quasi inexistante. Les agents de sécurité nous laissaient passer sans nous regarder. Ils n’étaient pas armés.

Je compte quand même y retourner l’année prochaine, et j’espère pouvoir emmener ma sœur ou mes beaux-parents qui n’ont pas encore eu l’occasion de venir pour cet évènement. Cela reste un moment magique, avec il faut le rappeler une belle histoire derrière. 

signature

13 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :