Voyage

Séjour à Venise

Une fois toute la poussière accumulée enlevée, il est temps de revenir sur notre voyage à Venise.

Ahhh L’Italie, la dolce vita, ses bonnes pizza, ses paysages incroyables et surtout histoire et sa culture. Nous avions déjà été en Espagne, plusieurs fois, alors que jamais une seule fois nous avons mis les pieds en Italie. Pourtant ce pays promet de belles choses. En premier choix nous avions décidé de prendre nos billets pour la capitale, mais c’est ensuite sur Venise que notre choix s’est fait.

JOUR 1 Le Grand Canal

Etant arrivés la veille au soir, nous avons pu profiter pleinement de notre première journée de vadrouille. Nous nous sommes levés tôt pour ne pas rater une seule seconde, et surtout parce que nous ne logions pas sur l’île principale, c’est-à-dire Venise. Effectivement pour une question d’économie j’ai pris un petit hôtel charmant sur l’île du Lido -beaucoup plus calme, et pavillonnaire, à 15 minutes en vaporetto de la Place San Marco. Je ne regrette pas du tout ce choix. Cette première journée était donc consacrée à la découverte à pied des diverses ruelles de Venise, puis d’un tour en Vaporetto pour pouvoir observer le Grand Canal. Il est l’artère principale de la ville. La météo a été plutôt capricieuse en début de journée, voire mitigée. Mais par chance nous avons eu du soleil lorsque nous avons pris le bateau, et un magnifique coucher de soleil pour terminer la journée en beauté.

Point info :

  • On ne peut pas longer à pied le Grand Canal. Pour avoir une vue d’ensemble rien de mieux que de prendre le vaporetto, ligne 1. Elle s’arrête à plus d’arrêt que la ligne 2, ainsi on profite mieux et plus longtemps du paysage.

JOUR 2

Matin : Le Palais des Doges

Lorsque je voyage j’aime faire des visites, découvrir et en apprendre plus sur la culture du pays. Avant de partir nous avions donc pris un pass transport mais également un pass musées. Autant nous avons eu du soleil la veille, dans l’après-midi, que la deuxième journée il y a eu plusieurs averses. Bon timing nous avions justement prévu de faire des visites. C’est au palais des Doges que nous avons débuté ce second jour. Il m’a totalement subjuguée. Les pièces étaient toutes plus belles que les autres. Ce palais est un joyau du quartier Saint Marc. A l’intérieur il y a également la prison à visiter. C’est à ce moment là qu’on traverse le pont des Soupirs. Le fameux où tout le monde se rue pour le photographier.

Après-midi : L’Opéra la Fecina

Après s’être arrêtés pour manger, nous avons continué notre journée par le merveilleux Opéra La Fenice. Cette fois-ci nous avons opté pour un audio guide pour en savoir plus sur l’histoire mouvementée de ce monument.

JOUR 3

Matin : La Place Saint Marc

Réveil plus que matinal ce jour-là, aux aurores plus précisément. Nous souhaitions voir la place Saint-Marc sans tous les badauds. Car à partir de 9 heures la place est déjà noire de monde. Mise à part quelques autres photographes qui étaient venus apprécier le lever de soleil sur la Basilique et le Palais de Doges, nous étions seuls. Le shooting a été agréable et même drôle, notamment lorsqu’un homme est venu nous aborder. Voyant que nous étions occupés à faire des photos, il m’a ouvert la main pour me poser des graines pour oiseaux. D’ordinaire je n’ai pas peur des pigeons mais là j’avoue qu’il y’en avait tellement autour de moi que je paniquais légèrement. Je pouvais clairement sentir leurs ailes me frôler le visage. Bon ça donne des photos hilarantes et de bons souvenirs. Par contre ne vous attendez pas à ce que l’homme s’en aille sans vous demander de l’argent. Par automatisme et gentillesse je lui ai donné quelques pièces pour le remercier même si c’est lui qui m’a forcé à prendre les graines. Sauf que ça ne lui suffisait évidemment pas. Un conseil, ignorez-le et partez aussitôt.

L’après-midi: L’île de Burano

Puisque nous nous étions levés tôt, nous avons filé prendre le bateau pour l’île de Burano. C’était une des îles que je voulais absolument faire. Je m’étais renseignée avant sur comment y aller et quand. Tous les blogs disaient d’y aller le plus tôt possible pour ne pas tomber dans la masse de touristes. De plus, il faut compter 45 minutes de trajet au départ de Venise. Une fois sur l’île j’ai été tout de suite émerveillée par toutes ces maisons colorées. Avec Geoffray on s’imaginait choisir notre future maison. Le choix était difficile tant elles étaient toutes adorables. L’île est réputée pour sa dentelle. Je n’ai pas pris de photo car il y’avait évidemment beaucoup de monde à cet endroit.

Après-midi : L’île de Murano

Retour dans le bateau pour visiter l’île de Murano. Après Burano, celle ci paraît plus fade, moins colorée, plus proche de Venise mais en moins belle. Quand nous sommes arrivés il était midi, alors les rues étaient remplies. Si vous aimez le cristal vous allez être ravie car toutes les boutiques en présentent.

Jour 4

Matin : La Basilique Saint Marc

Elle prône fièrement sur la Place Saint Marc. La Basilique Saint-Marc est la plus importante de Venise. Construite dans un style byzantin,  elle est magnifiquement décorée avec notamment de somptueuses mosaïques dorées. Elle renferme les restes de Saint-Marc l’évangéliste qui a donné son nom à la Basilique. Vous comprenez que nous devions forcément la visiter. Armez-vous de patience, car la queue est longue. Sur tout notre séjour, la basilique est notre déception. De l’extérieur elle est colorée, lumineuse mais une fois à l’intérieure je l’ai trouvée étonnamment sombre. De plus, nous ne pouvons pas circuler librement car nous devons suivre un circuit et donc suivre ses voisins de devant au risque de faire un bouchon. Bref, elle est belle mais je suis restée sur ma fin. Afin de ne pas rester sur une note amère nous avons décidé de payer un supplément pour atteindre la « terrasse » qui donne sur toute la place Saint Marc. Il y a aussi un accès à un musée.

Point info :

  • Visite gratuite. Des suppléments sont à prévoir si on veut en voir plus dans la Basilique, car les accès aux pièces principales sont payantes.
  • Les sacs à dos, les affaires encombrantes ne sont pas autorisées. Il faut les déposer dans un vestiaire gratuit dans une ruelle plus loin à gauche de la Basilique (l’Ateneo San Basso).

Après-midi : Flâner à travers les rues et les canaux

Venise est connue pour avoir du monde quasi toute l’année. C’est effectivement le cas. Même au mois d’avril, nous avons subi le monde, les touristes. Mais il est facile d’éviter la foule. La majorité des gens qui visitent Venise restent aux mêmes endroits, sur les lieux principaux de la ville. Une fois qu’on s’éloigne un peu, qu’on se « perd » dans les rues on est quasi seul.  Tout était si beau. Je me souviens avoir dégainé très souvent mon appareil photo tant j’étais époustouflée par la beauté de chaque rues.


LES IDÉES PRÉCONÇUES SUR VENISE

  • La foule, j’en ai déjà parlé plus haut mais il est tout à fait possible de visiter et de profiter de Venise sans être dans la foule de touriste. Certes il est important de voir les points d’intérêt de la ville,  ceux qui sont « instagrammables » comme le Pont du Rialto, le Pont des Soupirs, la place Saint Marc. Si comme moi vous souhaitez vraiment une photo dans un de ces lieux, il n’y a pas de secret, il faut se lever très tôt. Il suffit réellement de bifurquer pour s’éloigner des groupes pour ressentir l’âme de cette ville et trouver de vraies pépites.
  • C’est cher de se loger dans Venise. Oui. Mais il existe des alternatives. Si vous logez en plein centre de l’île principale vous allez payer excessivement cher. Au départ je voulais opter pour une chambre Airbnb. Au dernier moment j’ai réservé dans un hôtel adorable, cosy sur l’île du Lido. Le personnel était à nos petit soin. Nous sommes partis satisfait de notre séjour.
  • Le déplacement n’est pas aussi compliqué et cher que ce que l’on pense si on s’y prend bien. Puisque nous ne logions pas sur Venise même nous avons pris un pass transport qui nous permettait de prendre autant de fois que nous voulions le Vaporetto ( Tarifs: 20 euros pour 24h, 30 euros pour 48 h, 40 euros pour 72 h ). Sinon on a les jambes, ça fonctionne très bien et cela permet de découvrir de beaux endroits.
  • Les gondoles sont supra chères ! J’avoue j’ai toujours eu dans un coin de ma tête « si tu vas à Venise tu dois faire un tour de gondole ». Lorsque j’ai vu les prix, j’ai vite déchanté ( 80 euros pour une balade de 30 minutes en gondole en journée, en soirée le tarif passe à 100 euros ). En plus du tarif exorbitant dans certains canaux on peut apercevoir des bouchons de gondoles. Le côté romantisme n’est donc plus si présent. Le vaporetto est tout aussi bien pour admirer le Grand Canal.

J’espère que cet article vous aura plu, et qu’il vous aura donné envie de découvrir cette belle ville italienne. 

4 commentaires

  • Marie

    Mais quel plaisir de lire cet article, voir ces photos ♥️ A l’inverse de toi, je ne connais que très peu l’Espagne mais ne compte plus mes séjours en Italie … en meme temps je triche, j’y ai vécu 6 mois. A Verone, tout près de Venise. Je dois t’avoue que Venise était la destination que toutes les personnes qui venaient me voit voulaient faire … a la fin, j’en ai presque eu assez ! Arrivée à la période estivale, les touristes à répétition, ça devenait trop ! Mais aujourd’hui, depuis 3 ans, ça commence à énormément me manquer ! Toutes tes photos sont sublimes et montrent tellement la beauté de la ville.
    Si un jour l’envie de retourner en Italie vous prend, j’aurais pleins de villes sympa à te conseille ^^

    Des bisous ma douce

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :